Un diner chez Magdelena Woll

Installation personnelle à la galerie Petrelle, Paris 9e . Réalisée avec la collaboration de Lisa Ternon

Du 12 décembre au 2 février 2104, à la nuit tombée, les lumières s’allument au 28 rue Petrelle. Le passant aperçoit l’amorce de quelques meubles qui laissent à penser qu’il s’agit d’un interieur…
Une carte de visite accrochée à la porte d’entrée :
« Veuillez sonner, Magdelenna Woll reçoit de 16h à 20h ».
La porte du porche s’ouvre invitant à penetrer dans l’intimité de cette femme.
Les occupants ont disparu, seules les traces de ces fantomes son visibles. Elles interrogent le passant sur la réalité de ce qu’il voit accompagné par la voix souterraine d’une femme chantant Vocalise,op N°4 de S.Rachmaninoff

crédits photos: ©Jean Poisson, ©Nathalie Blanc, ©Gurvan Cloatre, ©Alexandre Chevillard, ©Françoise Vermeille,©catherine Jarrier